Petite pause imposée méritée...
Juste besoin de prendre un peu de recul
et surtout un peu de temps
...
Un corps qui fatigue de courir après ce temps,
qui hurle son ras-le-bol,
un ordinateur salvateur qui a tout simplement et bonnement
décidé de se mettre en grève ce matin
peut-être pour m'aider un peu à prendre cette décision...

Bref, quelques jours de pause
pour penser un peu à moi
à ceux que j'aime
à réparer cet imbécile de scrogneugneu#!?#$!!! d' ordi!!!!
à me désintoxiquer un peu.

Pour vos commandes,
pas de panique, pour celles qui ont été confirmées, je m'y tiens.
Pour la suite, je ne suis pas sûre de pouvoir vouloir continuer
à ce rythme effréné... on verra...

"Il ne fait pas bon ralentir par les temps qui courent
J'ai renoncé à retenir les aiguilles de quelques tours
J'oublie les journées imbéciles, aux rencontres chronométrées
Comme un idiot dans la ville, j'ai vu ma montre s'arrêter...

Glissons nous sous les engrenages des machines à gong...
Si le bonheur est chronophage, les nuits sans rêve sont trop longues...
Laissons-les scruter les cadrans, moi j'ai pris le temps d'arriver...
Les gens pressés sont transparents
Tenons-nous loin des sabliers...

Je les entends déjà nous dire qu'il est trop tard, qu'il est trop tôt.
Que fabriquer des souvenirs, ça sert à rien mais ça tient chaud...

Quelle heure est-il quand on décroche, juste une minute ou deux ?
Quelle heure est-il quand on s'accroche à rester amoureux ?
On perdra la notion du temps... tant mieux..."


Texte et musique de mon cher Aldebert

A bientôt!